Commission des Femmes

Nous pensons que les femmes sont la force du changement. Nous croyons dans l’égalité complète entre les femmes et les hommes dans les domaines politique, social et économique. Nous sommes la voix des femmes de l’Iran.
Nous menons de très nombreuses activités avec les femmes à travers le monde et maintenons un contact permanent avec les femmes à l’intérieur de l’Iran. Nous sommes engagées dans le combat contre les violations des droits des femmes en Iran.

Le mardi 6 mars 2018, une réunion s'est tenue au Parlement belge pour commémorer la Journée internationale de la femme et en solidarité avec les femmes iraniennes.

La réunion était présidée par Els Van Hoof, députée. Plusieurs parlementaires belges et européenness ont pris la parole lors de la réunion. Intervenants:Sonja Claes, Parlement flamand (CD&V), Françoise Schepmans Députée/bourgmestre(MR), Fatma Pelivan, dépué fédéral(sp.a), Fatoumata Sidibé,Députée au Parlement bruxellois (DéFI), Anna Zaborska (eurodéputée, Slovaquie), Marijana Petir (eurodéputée, Croatie) Daniëlle Vanwesenbeeck,parlementaire flamande (Open VLD), Latifa Gahouchi, sénatrice (PS) et Elham Zanjani du Comité des femmes du CNRI.

De nombreux orateurs ont approuvé la lutte de la Résistance iranienne pour la démocratie et les droits des femmes sous la direction de la dirigeante de l'opposition Maryam Radjavi.

Les femmes en Iran ont été en première ligne dans la lutte contre le fondamentalisme islamique que le régime théocratique a imposé à la société iranienne en détournant la révolution de 1979. Elles ont maintenu le mouvement pour la liberté en vie pendant toutes ces années avec beaucoup de courage et d'énormes sacrifices personnels. Des milliers de femmes, y compris des filles de 15 ou 16 ans, ainsi que des femmes enceintes ont été exécutées par ce régime pour avoir refusé l'autorité théocratique.

Au cours des années de la présidence de Hassan Rouhani, au moins 82 femmes ont été pendues.

La constitution du régime iranien met les femmes à la disposition des hommes presque comme un captif ou un esclave sexuel. Les filles peuvent être privées d'éducation à l'âge de 13 ans et même plus jeunes. Les femmes sont interdites d'étudier dans de nombreux domaines et les lois du régime iranien privent les femmes d'activités artistiques qui serait une source de revenus. Les femmes ne sont pas autorisées à chanter en public. Ils ne sont pas autorisés à jouer dans des orchestres et à donner des concerts. Ils ne sont pas autorisés dans les stades de sport où les hommes jouent.

Malgré le fait que plus de la moitié des diplômés universitaires du pays sont des femmes, il n'y a pas de femme ministre dans le cabinet de Rouhani et la présence des femmes au parlement iranien n'est que de 5,8%. Le régime iranien se classe au 140e rang sur une liste de 144 pays, selon le raport 2017 Global Gender Gap du Forum économique mondial.

Puisque nous avons en Iran une dictature fondamentaliste islamique qui est par nature basée sur l'humiliation des femmes, la campagne pour les droits des femmes ne peut atteindre ses objectifs que lorsque nous aurons un changement de régime en Iran. Le récent soulèvement a également confirmé que le peuple iranien ne croit pas à ce jeu de conservateurs et soi-disant réformiste. Ils veulent un changement complet.

L'opposition iranienne OMPI et la coalition du CNRI sont dirigées par des femmes. Il était intéressant de noter que le régime iranien accusait cette opposition d'être responsable de la conduite des récentes manifestations. Les gouvernements européens, y compris notre gouvernement en Belgique, ainsi que l'UE, devraient jouer un rôle plus actif dans le soutien de la lutte du peuple iranien pour la liberté. Nos relations avec l'Iran doivent être conditionnées à l'amélioration des droits de l'homme, des droits des femmes et à l'arrêt des exécutions.

Els Van Hoof (CD & V)
Membre du Parlement fédéral, Belgique

 

Partagez

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn