Commission des Femmes

Nous pensons que les femmes sont la force du changement. Nous croyons dans l’égalité complète entre les femmes et les hommes dans les domaines politique, social et économique. Nous sommes la voix des femmes de l’Iran.
Nous menons de très nombreuses activités avec les femmes à travers le monde et maintenons un contact permanent avec les femmes à l’intérieur de l’Iran. Nous sommes engagées dans le combat contre les violations des droits des femmes en Iran.

Communiqués

La Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne condamne vivement l'agression violente d'une jeune femme à Téhéran par la police des mœurs du régime des mollahs sous prétexte du port incorrect du voile.

La commission des Femmes du Conseil national de la Résistance iranienne se déclare gravement préoccupée par l'état de santé critique de la prisonnière politique Golrokh Iraee après 62 jours de grève de la faim.

Elle appelle à des mesures urgentes pour assurer leur libération

 

Les attaques violentes contre des femmes qui protestent contre le port obligatoire du voile, ont continuées ces derniers jours. Les forces répressives du régime théocratique ont passé à tabac et arrêté plusieurs manifestantes.

Soixante-dix femmes arrêtées lors du rassemblement de soufis sur l'avenue Golestan Haftom à Téhéran ont été brutalisées et emmenées dans le quartier 3 de la sinistre prison de Qarchak.

Maryam Radjavi au Conseil de l'Europe : Il faut contraindre le régime iranien à mettre fin à la répression des femmes et à abolir le voile obligatoire

 

Vingt-neuf femmes qui ne portaient pas de voile ont été arrêtées à Téhéran « dans le but d’assurer la sécurité dans la société », a annoncé jeudi 1 février 2018, l’Agence de presse Fars, proche des gardiens de la révolution.

Le 24 janvier, les sbires du régime répressif des mollahs ont transféré Atena Daemi et Golrokh Ira’i, deux prisonnières politiques iraniennes, à la prison de Qarchak à Varamin, après les avoir brutalement battues.

Le suicide bouleversant d’une mère avec son bébé et sa jeune fille

La tendance croissante au suicide chez les différentes classes et groupes d'âge ainsi que l'augmentation des suicides collectifs, sont devenues une catastrophe humaine en Iran.

La Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne condamne la peine de flagellation pour une jeune étudiante kurde et appelle les femmes et les jeunes de la nation à protester contre de tels verdicts criminels.

CNRI Femmes - La Commission des femmes du CNRI condamne vivement l’assassinat d’Orouba Barakat et de sa fille Hala, deux Syriennes tuées chez ells à Istanbul lors d’une attaque à l’arme blanche, et présente ses condoléances à l’opposition syrienne, notamment aux femmes syriennes courageuses.