Commission des Femmes

Nous pensons que les femmes sont la force du changement. Nous croyons dans l’égalité complète entre les femmes et les hommes dans les domaines politique, social et économique. Nous sommes la voix des femmes de l’Iran.
Nous menons de très nombreuses activités avec les femmes à travers le monde et maintenons un contact permanent avec les femmes à l’intérieur de l’Iran. Nous sommes engagées dans le combat contre les violations des droits des femmes en Iran.

La Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne condamne la peine de flagellation pour une jeune étudiante kurde et appelle les femmes et les jeunes de la nation à protester contre de tels verdicts criminels.

La commission des femmes du CNRI demande aux organisations internationales des droits humains et aux organisations des droits des femmes, à prendre des mesures efficaces pour contraindre le régime à mettre un terme à de telles condamnations cruelles et inhumaines.

Le 7 décembre, lors de la journée des étudiants en Iran, le tribunal religieux à Saqqez, au Kurdistan iranien, a condamné Zamaneh Zivi à une amende et à 50 coups de fouet pour « trouble à l’ordre public. » Elle est étudiante en droit à l’université Payam Noor de Saqqez au Kurdistan.

Le recours du régime iranien à de telles sentences inhumaines contre une étudiante ne fait que souligner sa crainte d’une rébellion populaire, notamment chez les étudiants et les jeunes. Cela révèle également la vraie nature d’Hassan Rohani, le mollah président qui prétend être un « modéré ».

 

Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 14 décembre 2017

Partagez

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn