Commission des Femmes

Nous pensons que les femmes sont la force du changement. Nous croyons dans l’égalité complète entre les femmes et les hommes dans les domaines politique, social et économique. Nous sommes la voix des femmes de l’Iran.
Nous menons de très nombreuses activités avec les femmes à travers le monde et maintenons un contact permanent avec les femmes à l’intérieur de l’Iran. Nous sommes engagées dans le combat contre les violations des droits des femmes en Iran.

Elle appelle à des mesures urgentes pour assurer leur libération

 

Les attaques violentes contre des femmes qui protestent contre le port obligatoire du voile, ont continuées ces derniers jours. Les forces répressives du régime théocratique ont passé à tabac et arrêté plusieurs manifestantes.

 

La Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne condamne vivement les mesures répressives, la brutalisation et les arrestations arbitraires de femmes qui manifestent pour leurs droits.

 

La Commission des femmes du CNRI appelle ses concitoyens à affronter les gardiens de la révolution et les forces de sécurité du régime et à ne pas les laisser arrêter ces manifestantes courageuses.

 

Selon des rapports, les femmes arrêtées ont été harcelées et brutalisées dans les centres de détention et les blessées n’ont pas eu accès aux soins.

 

La Commission des femmes du CNRI exhorte les organes internationaux de défense des droits humains et des droits des femmes à condamner les pratiques misogynes du régime intégriste et à prendre des mesures urgentes pour assurer la libération des protestataires.

 

Le 24 janvier 2018, lors d’une réunion au Conseil de l’Europe à Strasbourg, la présidente du Conseil national de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi, a appelé la communauté internationale à adopter des mesures efficaces pour contraindre le fascisme religieux au pouvoir en Iran à mettre fin à la répression des femmes et à abolir le port obligatoire du voile. Elle a déclaré : « Trente-neuf ans de discrimination et de répression contre les femmes, c’est assez. La communauté internationale doit sortir de son silence et agir. »

 

Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 27 février 2018

 

Partagez

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn