Commission des Femmes

Nous pensons que les femmes sont la force du changement. Nous croyons dans l’égalité complète entre les femmes et les hommes dans les domaines politique, social et économique. Nous sommes la voix des femmes de l’Iran.
Nous menons de très nombreuses activités avec les femmes à travers le monde et maintenons un contact permanent avec les femmes à l’intérieur de l’Iran. Nous sommes engagées dans le combat contre les violations des droits des femmes en Iran.

À la veille du 8 Mars, un meeting intitulé  «Les femmes au leadership politique » s’est déroulée à Tirana en Albanie avec les femmes de la résistance iranienne et de nombreuses personnalités politiques.

Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne y a pris la parole ainsi que des politiciennes et militantes éminentes des droits des femmes de divers pays qui n’ont pas manqué de déclarer leur solidarité.

 

Un groupe des mille femmes ayant résisté pendant quatorze ans dans les camps d'Achraf et de Liberty a été le point focal de l'attention et des discours de cette conférence.Des représentations musicales et des clips vidéo sur la lutte de 150 années des femmes en Iran ont aussi animé cette journée.

 

 

Maryam Radjavi

Présidente élue de la Résistance iranienneExtraits de son intervention :

Permettez-moi de vous parler d’une expérience spécifique au mouvement de la Résistance iranienne. Dans les années 1990, les femmes sont arrivées à la direction à divers échelons de la Résistance ce qui a entrainé un changement dans l’organisation du travail de notre mouvement. Elles ont emprunté une voie dans laquelle il n’existait aucun exemple à suivre. Aussi ont-elles décidé d’écarter tout ce qui reflétait l’inégalité, tout ce qui ignorait les femmes et qui faisait obstacle à leur participation collective pour instaurer à la place des relations nouvelles.

 La question principale est de savoir comment elles ont réussi à se débarrasser des habitudes passées, à changer une culture millénaire et à avancer malgré tout ? En réalité, la direction des femmes dans notre mouvement n’a pas consisté à un échange de place des femmes avec les hommes à la direction. L’expérience du leadership des femmes dans notre mouvement est devenue possible grâce au rôle de pionniers des hommes dans ce monde nouveau. Oui, ces hommes libérés ont généré de nouvelles relations de groupe. Ils ont défendu partout avec motivation la cause de l’égalité et ont fait la démonstration du leadership des femmes. Ils ont créé de nouvelles valeurs fondées sur l’honnêteté et la franchise, le dévouement et en faisant des autres une priorité.

Sarvnaz Chitsaz

Présidente de la commission des Femmes du CNRIExtraits de son intervention :

Je suis très heureuse et honorée de célébrer cette Journée internationale des femmes en présence de mes chères sœurs, de mille héroïnes et aussi de nos frères. Se retrouver ici toutes ensemble est tout simplement incroyable. Vous êtes puissantes et déterminées à poursuivre la cause de notre patrie bien-aimée et à y établir la démocratie et l'égalité.Il fut un temps où les perspectives étaient trop sombres et où on ne voyait pas de lumière au bout du tunnel. L’espoir semblait avoir disparu. Cependant, quelqu'un nous a dit : « Nous le pouvons et nous le devons » et vous l'avez prouvé avec votre glorieuse persévérance et les épopées incroyables que vous avez générées à Achraf et à Liberty. Je suis fière de vous.

 

Linda Chavez

Ancienne directrice du Bureau de liaison publique de la Maison Blanche et présidente du Centre pour l'égalité des chancesExtraits de son intervention :

Je dois vous dire que c'est une expérience fabuleuse. Je ne peux mesurer la joie de vous voir toutes et tous ici en sécurité, sans danger d’attaque à la roquette, sans avoir à se demander si vous avez ou non de l'eau potable et des installations médicales.Le fait est que vous êtes ici, mais il y a encore beaucoup à faire. Vous êtes ceux et celles qui peuvent conduire le peuple iranien et surmonter l'oppression qui règne en Iran depuis des décennies maintenant.Sous la direction de Mme Radjavi, vous êtes l'avenir de l'Iran.Ce que vous représentez ce sont les idéaux mêmes de la liberté et de la démocratie que tous les êtres humains désirent et qui seront en fait les meilleurs garants de la paix dans le monde.Ce que madame Radjavi a rassemblé dans son plan en dix points qui appelle à un pouvoir judiciaire indépendant, à la liberté de la presse, à l'égalité absolue entre les hommes et aux femmes, à la séparation de la religion de l'État, toutes ces choses sont les éléments constitutifs nécessaires de la démocratie et de la liberté.

Ingrid Betancourt

Extraits de son intervention :

Alors que je vous regardais depuis ma place, je pensais à toutes ces années où nous nous sommes réunies pour célébrer la Journée des femmes. Nous avions le cœur brisés parce que nous parlions de vous et que vous n'étiez pas avec nous.Mais aujourd'hui, nous célébrons la Journée des femmes ensemble. Et nous célébrons le leadership des femmes. Mais je dois vous dire que nous sommes bien au-delà du leadership féminin. Aujourd'hui, ce que nous célébrons, c'est vous : des femmes de courage. Vous êtes nos héroïnes.Et toutes ces histoires que vous m'avez racontées et que je ne peux pas résumer aujourd'hui, toutes les choses que vous ne m'avez pas dites et qui restent dans votre cœur, ce sont les choses qui doivent être écrites car ce sont les légendes qui seront racontées aux générations futures en Iran ...

 

 

 

La sénatrice Evelyne Yonnet

Sénatrice française

Extraits de son intervention :

Vous vous opposez à un régime radical qui utilise la religion comme un instrument de peur pour terroriser la population, mettre les gens derrière les barreaux et même les tuer.Votre combat est admirable. Je peux vous dire que le monde entier vous observe. Alors que le monde s’oriente dans une direction dangereuse, des femmes opprimées peuvent trouver une occasion d’avancer et vous de leur servir de modèle.

 

 

 

 

 

Iveta Radicova

La première femme Premier ministre de Slovaquie et ancienne ministre de la Défense et du TravailExtraits de son intervention :

Je pense que nous devons prendre trois mesures très importantes. Et c'est mon expérience dans mon propre pays en Europe.La première étape consiste à changer la dictature en démocratie. La deuxième étape consiste à instaurer un gouvernement vraiment démocratique, des structures démocratiques et des élections démocratiques libres. Et vous avez un bon leader pour le faire.Et puis l'étape la plus compliquée arrive quand vous êtes au pouvoir. Vous êtes démocratiquement élus et vous devez mettre en œuvre les droits humains à tous les niveaux de la vie sociale.Cela signifie que nous devons mettre en œuvre et promouvoir trois principes moraux fondamentaux : premièrement, la tolérance, deuxièmement la confiance et enfin la solidarité.

 

 

 

Najima Thay Thay,

Ancienne ministre de l'Education du MarocExtraits de son intervention :

Je vous félicite d’avoir choisi une femme à la direction politique. Vous vous êtes opposées à une dictature religieuse intégriste qui a réprimé les femmes pendant quatre décennies. Des dizaines de milliers de femmes ont sacrifié leur vie dans cette voie, mais elles ont également réalisé des progrès considérables dans leur mouvement de l'égalité des sexes.Votre pouvoir ne vient pas seulement du fait que vous êtes des combattants de la liberté. Vous résistez de manière désintéressée, sans rechercher d'intérêts personnels en Iran. Vous voulez que l'Iran soit indépendant. Vous vous battez pour apporter la liberté, l'honneur et la démocratie à votre pays.Il est certain que le peuple iranien ne trouvera jamais de meilleure dirigeante que Maryam Rajavi.

 

 

 

Julie Girling

Eurodéputée du Royaume-Uni

Extraits de son intervention :

Mon principal intérêt est la lutte pour l'égalité et le respect des femmes partout dans le monde. C’est donc avec joie que j’ai accepté l'invitation de venir à votre conférence pour la Journée internationale de la femme. Les femmes sont une voix positive pour le changement. Elles ont toutes besoin de notre soutien. Donc, je partirai d'ici aujourd'hui, après avoir apprécié ce sentiment étonnant qui se dégage de cette conférence. Il est très édifiant de voir comment vous êtes toutes engagées dans les circonstances extrêmement difficiles que vous avez toutes connues ... Et je vais mettre en bouteille ce petit peu de sentiment et l’emmener avec moi. Je vais essayer de faire en sorte que dans mon pays et dans le reste de l'Union européenne les gens écoutent et se joignent à vous pour vous aider. J'espère que d'autres seront là le jour où vous pourrez retourner à Téhéran.

 

 

Sénatrice Stefania Pezzopane

Sénatrice italienneExtraits de son intervention

J'ai toujours été préoccupée et bouleversée par la situation des femmes au Moyen-Orient.Votre expérience a toujours eu mon admiration. Vous êtes un point de confiance même pour nous en tant que femmes italiennes et pour moi-même en tant que sénatrice.Les femmes d'Iran luttent depuis de longues années pour leur liberté. Les Iraniennes sont parmi les femmes les plus intellectuelles et les plus instruites de la région. Elles sont fortement opposées à la dictature religieuse et c'est pourquoi elles sont réprimées.Il est très important pour nous que le groupe qui s'oppose à la tyrannie religieuse soit une force musulmane dirigée par des femmes. Avec Maryam Radjavi aux commandes de la Résistance iranienne, son programme politique pour un Iran libre fondé sur le pluralisme porte le message clair pour le peuple iranien que l'alternative peut non seulement mettre fin à l'oppression des femmes mais sera aussi un modèle d'égalité dans le monde de l'islam et au Moyen-Orient.

 

 

 

Laurence Fehlmann Rielle

Membre du Parlement suisse

Malgré la répression civile et la discrimination à l'égard des femmes en Iran, elles ont joué un rôle dans la résistance contre ce régime. Les femmes en Iran défient le régime théocratique dans tous les domaines de la vie sociale, dans les universités, les lieux de travail, etc. Mais l'aspect le plus remarquable du défi des femmes iraniennes est leur participation à la résistance. Vous pouvez être très fières que quelque 52% des membres du Conseil national de la Résistance iranienne soient des femmes. En comparaison, si vous voyez la Suisse qui est un pays soi-disant développé, nous ne sommes que 32 % au parlement

Partagez

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn