Commission des Femmes

Nous pensons que les femmes sont la force du changement. Nous croyons dans l’égalité complète entre les femmes et les hommes dans les domaines politique, social et économique. Nous sommes la voix des femmes de l’Iran.
Nous menons de très nombreuses activités avec les femmes à travers le monde et maintenons un contact permanent avec les femmes à l’intérieur de l’Iran. Nous sommes engagées dans le combat contre les violations des droits des femmes en Iran.

CNRI Femmes - Les femmes sont descendues en nombre dans les rues d’Ahwaz, dans le sud-ouest de l’Iran, le 5 février, pour la troisième fois consécutive, pour manifester contre les coupures d'eau et d'électricité et la grave pollution atmosphérique.

Les manifestants scandaient courageusement «A bas la tyrannie», «A bas la répression», «Ceux d'Ahwaz n'acceptent pas l'oppression», « Autorités incompétentes démission, démission», « L'air pur est notre droit, Ahwaz est notre ville », « Honte à la police » et « unissez-vous, unissez-vous! »Le nom de Massoumeh Ebtekar, adjointe de Rohani et chef de l'Organisation de protection de l'environnement, a été copieusement hué.Le régime iranien a mis en place une série de plans destructeurs dans la province du Khouzistan, riche en pétrole, qui ont engendré une catastrophe environnementale et mettent en danger la santé et la vie de la population.Il s’agit entre autre du détournement des eaux des fleuves Karoun et Karkheh, la construction excessive de barrages et l'utilisation par le ministère du Pétrole de méthodes rapides et peu coûteuses d'extraction de l’or noir qui ont asséché les étangs et les lacs de la région, y compris le célèbre Hour al-Azim et la lagune de Chadegan.

 

La présidente élue de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi, a déclaré que le régime des mollahs est à l'origine de tous les problèmes qui causent de fréquentes coupures d'eau et d'électricité, qui entrainent du chômage et diverses maladies pour la population. On ne peut pas attendre des mollahs et des dirigeants du régime qu’ils apportent des solutions, a estimé Mme Radjavi. Elle a appelé la nation à soulager la pression qui écrase les populations défavorisées de cette région, en particulier les personnes malades et vulnérables.La solution réside dans la montée des protestations et des soulèvements pour écater le régime et ses responsables qui ont créé tant de problèmes dans la vie quotidienne, a-t-elle affirmé.Mme Radjavi a salué les habitants d'Ahwaz et du Khouzistan, en particulier les femmes et les jeunes, et les a appelés à s’unir pour poursuivre leurs manifestations et développer leur solidarité.

Partagez

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn