Commission des Femmes

Nous pensons que les femmes sont la force du changement. Nous croyons dans l’égalité complète entre les femmes et les hommes dans les domaines politique, social et économique. Nous sommes la voix des femmes de l’Iran.
Nous menons de très nombreuses activités avec les femmes à travers le monde et maintenons un contact permanent avec les femmes à l’intérieur de l’Iran. Nous sommes engagées dans le combat contre les violations des droits des femmes en Iran.

CNRI Femmes - Le plan visant à élever l'âge du mariage pour les filles en Iran se heurte à l'opposition d'un certain nombre de religieux.

La députée Fatemeh Zolghadr s’en est plainte avant d’ajouter : « la loi actuelle fixe l'âge minimum de mariage pour les filles à 13 ans, mais il existe des amendements qui permettent des exceptions par exemple avec l'autorisation du père, compte tenu des intérêts de l'enfant, l’aval du tribunal et l’absence de plainte.

A cause de cela, nous continuons à voir se marier des filles qui ne sont pas admissibles au mariage, et qui au lieu de vivre leur enfance, deviennent conjoints et mères », rapporte le site Entekhab le 11 aout.

Les mollahs ont porté à 9 ans l’âge de « maturité » des filles et à 15 ans pour les garçons. Cela signifie qu’une fillette de 9 ans est responsable de ses actes devant la loi et peut être condamnée. Elle peut aussi être mariée avec l’aval du juge. Il arrive aussi qu’elle soit mariée avant cet âge, toujours avec l’aval du juge.

L’âge de responsabilité légal de 15 ans pour les garçons, explique pourquoi les mollahs détiennent le record du monde d’exécutions de délinquants juvéniles. Sous la pression internationale, ils essaient désormais d’attendre qu’ils dépassent leurs 18 ans pour les pendre.

Partagez

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn