Commission des Femmes

Nous pensons que les femmes sont la force du changement. Nous croyons dans l’égalité complète entre les femmes et les hommes dans les domaines politique, social et économique. Nous sommes la voix des femmes de l’Iran.
Nous menons de très nombreuses activités avec les femmes à travers le monde et maintenons un contact permanent avec les femmes à l’intérieur de l’Iran. Nous sommes engagées dans le combat contre les violations des droits des femmes en Iran.

CNRI Femmes - A la veille de la Journée des étudiants (le 7 décembre) en Iran, des rassemblements de protestation ont été organisés dans diverses universités avec la participation active de filles.

Lors d'un rassemblement à l'université de Téhéran, un groupe a prononcé des discours et joué une pièce de théâtre symbolique dans laquelle il a rendu hommage aux étudiants ayant donné leur vie pour la liberté.

Les étudiants de la faculté Allameh de Téhéran ont organisé une marche de protestation, réclamant la gratuité de l'éducation comme un droit et dénonçant les frais d'inscription élevés.

Des manifestations similaires ont eu lieu dans les facultés Melli et Kharazmi de Téhéran ainsi qu’à l'université du Baloutchistan.

Certains des slogans scandés par les étudiants disaient : « On ne sera pas réduits au silence malgré les menaces et les convocations des étudiants », « Travail forcé avant le diplôme, chômage après le diplôme », « Les étudiants sont réprimés du nord au sud de l'Iran », « Les cités U des filles sont des prisons », « L’éducation gratuite est notre droit, l'enseignement forcé n'est ni juste ni légal ».

Les étudiants de la faculté des industries pétrolières tiennengt un sit-in illimité devant le bâtiment de l'industrie pétrolière à Téhéran depuis 4 décembre 2017, promettant de ne pas partir tant que leur demande d'emploi ne sera pas satisfaite. Après trois semaines de protestation et de sit-in sur les campus à Ahwaz et Abadan (sud-ouest de l'Iran), les étudiants ont emmené leur protestation à Téhéran et se sont rassemblés le 3 décembre devant le bureau de Rohani.

Partagez

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn