Commission des Femmes

Nous pensons que les femmes sont la force du changement. Nous croyons dans l’égalité complète entre les femmes et les hommes dans les domaines politique, social et économique. Nous sommes la voix des femmes de l’Iran.
Nous menons de très nombreuses activités avec les femmes à travers le monde et maintenons un contact permanent avec les femmes à l’intérieur de l’Iran. Nous sommes engagées dans le combat contre les violations des droits des femmes en Iran.

CNRI Femmes - Selon une nouvelle publiée par un site officiel en Iran, dans certains hôpitaux de la capitale les femmes sont obligées de se couvrir la tête, même quand elles sont opérées.

« On ne peut pas entrer dans la salle d'urgence de l'hôpital sans tchador », explique une femme d'âge moyen qui se tient à l'entrée de l'hôpital pour empêcher les femmes d'entrer si elles n’ont pas de tchador.

Des cliniques et hôpitaux de Téhéran demandent aux femmes de porter le tchador avant d'entrer, comme l'hôpital Baghiatollah.

La femme en poste à l'entrée explique : « Celles qui arrivent par leurs propres moyens, doivent enlever leur maquillage. Ici, nous avons tout ce qu’il faut : démaquillant, dissolvant pour vernis à ongles, mouchoirs en papier ... Celles qui ont des ongles acryliques greffés, doivent porter des gants. »

Le tchador, un voile noir qui recouvre le corps des femmes de la tête aux pieds, est obligatoire à l'intérieur de l'hôpital et même aux urgences. La blouse des patientes pour la salle d'opération comprend également une cagoule recouvrant les épaules.

Sara, dont la mère a récemment été opérée dans cet hôpital raconte : « Ma mère ne se sentait pas bien et redoutait son opération. Elle avait un cancer du sein et les médecins voyaient son corps. Donc, je ne sais pas à quoi était destiné ce truc sur la tête. Nous sommes venues dans cet hôpital à cause de notre assurance maladie, mais dans cet hôpital c’est un véritable calvaire pour les femmes malades et celles qui les accompagnent », a ajouté Sara.

(Site Fararu.com, 11 janvier 2018)

Partagez

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn