Commission des Femmes

Nous pensons que les femmes sont la force du changement. Nous croyons dans l’égalité complète entre les femmes et les hommes dans les domaines politique, social et économique. Nous sommes la voix des femmes de l’Iran.
Nous menons de très nombreuses activités avec les femmes à travers le monde et maintenons un contact permanent avec les femmes à l’intérieur de l’Iran. Nous sommes engagées dans le combat contre les violations des droits des femmes en Iran.
Nasrin Sotoudeh

CNRI Femmes - L'avocate et militante des droits humains Nasrin Sotoudeh a entamé une grève de la faim à la prison d'Evine en Iran le 26 novembre 2018, pour soutenir Farhad Meysami.

Dans un message de la prison d'Evine à Téhéran, Mme Sotoudeh a annoncé sa grève de la faim et a déclaré : "J'avais brisé ma grève pour la vie de Farhad, espérant que Farhad briserait aussi sa grève de la faim pour que sa santé ne soit plus affectée. Mais en poursuivant sa grève de la faim, Farhad continue de défendre ses revendications légitimes, et je vais faire une grève de la faim humide pour le soutenir à partir d'aujourd'hui, 26 novembre."

Nasrin Sotoudeh, avocate spécialisée dans la défense des droits humains, avait entamé une grève de la faim à la prison d'Evine le 25 août 2018, pour protester contre l'incapacité des autorités à répondre à ses demandes. Au total, c'est la cinquième fois que cette avocate entame une grève de la faim pendant sa détention.

En août et au début de sa grève à la prison d'Evine, Mme Sotoudeh a écrit : "Comme mes correspondances avec les autorités se sont révélées infructueuses, j'ai été contrainte de faire une grève de la faim à partir du 25 août 2018, pour protester contre ma propre arrestation et les nombreuses pressions judiciaires dont ma famille, mes parents et amis sont l'objet".

Farhad Meysemi est un militant civil emprisonné à la prison d'Evine, qui fait la grève de la faim depuis le 1er août 2018, pour protester contre sa détention illégale. Après l'arrestation du mari de Nasrin Sotoudeh, Reza Khandan, et les pressions exercées sur leur famille, il a transformé sa grève en grève sèche le 8 septembre 2018, et dans un message de la prison a exigé la libération sans condition de Nasrin Sotoudeh et Reza Khandan.

Le 25 septembre 2018, après la détérioration de la santé de Farhad Meysami, les autorités d'Evine l'ont transféré contre son gré dans une pièce près du centre de santé de la prison, où il est sous surveillance et sous perfusion.

Partagez

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn